Sélectionner une page
Philippe Pouletty

Philippe Pouletty, de la médecine à la quête de l’innovation radicale

philippe pouletty

Une prestigieuse carrière en médecine

Après avoir quitté les bancs de la faculté de médecine et l’université de Paris VI, il intègre les Hôpitaux de Paris en tant qu’interne en médecine, notamment dans les services d’immunologie et d’hématologie. Fort de son expérience, il décroche également des diplômes en immunologie et en virologie, en finissant Major du grand cours d’immunologie générale de l’Institut Pasteur.

Sa thèse de doctorat d’Etat en médecine à l’université de Paris VI avec les félicitations du jury en poche, il démissionne et s’envole vers le nouveau continent. Il entre à l’université de Stanford en tant que chercheur post-doctoral en Medical Microbiology.

Des distinctions honorifiques

Philippe Pouletty reçoit un grand nombre de distinctions dans sa carrière professionnelle. Il devient Chevalier de l’Ordre hospitalier de Saint-Jean de Jérusalem en 1998. Un an plus tard, il est lauréat de l’American Liver Foundation. En 2002, il est décoré de la Légion d’Honneur par Laurent Fabius.

En 2007 il publie l’ouvrage intitulé “Le financement des PME” co-écrit avec G. Chertok et P.A. de Malleray. Sa plume sera également sollicitée dans de nombreuses tribunes sur les biotechnologies, l’innovation ou encore le capital de risque dans la presse. Il rédigera également une cinquantaine de publications scientifiques.

A ce jour, il est inventeur de 32 brevets internationaux en biotechnologie, dispositifs médicaux et médecine. Le plus remarquable reste le « Selective amplification of target polynucléotide sequences », qui lui permet d’entrer dans l’histoire de l’Université de Stanford. C’est ainsi qu’il devient l’un des 27 membres du Stanford University Invention Hall of Fame.

Philippe Pouletty : l’homme d’affaires innovant

C’est avec ses propres brevets qu’il décide de fonder ses propres entreprises. Ainsi, en 1984, il est co-fondateur de Clonatec, l’une des premières sociétés françaises de biotechnologies. Quatre ans plus tard, il créé SangStat Inc. en Californie, rapidement devenue un leader dans le domaine de la transplantation d’organes et listée au Nasdaq en 1993, qui est ensuite vendu à genzyme, lui-même racheté par Sanofi.

Son chemin d’inventeur et d’entrepreneur ne s’arrête pas là. La même année, il met sur pied RedCell Inc., renommée Conjuchem Inc. qui est ensuite coté en bourse au canada. En 1995, c’est au tour de DrugAbuse Sciences Inc. de voir le jour, proposant des nouveaux médicaments contre l’alcoolisme et les toxicomanies.

Vétéran des biotechnologies, en 2001 sa vie prend un tournant. Imprégné par la culture américaine, il revient en France avec la vive ambition d’aider son pays à se mettre à la page. Il se rapproche du monde politique en conseillant d’abord Dominique Strauss Kahn sur le statut de la Société par Actions Simplifiée (SAS), puis Jacques Chirac sur le statut de la Jeune Entreprise Innovante (JEI), ou Claudie Haigneré sur la création de l’Agence Nationale pour la Recherche (ANR).

Certain que l’avenir rime avec innovations, il décide de fonder avec ses associés Truffle Capital SAS en 2001. Cette société française de gestion de fonds de capital risque est spécialisée dans les spin-off de centres de recherche universitaires prestigieux. Truffle Capital intervient notamment dans les domaines des sciences de la vie et du digital. Elle déniche les innovations radicales et les talents de demain dans le monde entier pour fabriquer essentiellement en France de nouvelles PME à fort potentiel.

Depuis son siège social parisien, Truffle gère plus de 750 millions d’euros. Elle investit dans chacune des 60 entreprises qu’elle aide à créer, à l’image de Carmat, pour laquelle Philippe Pouletty est co-fondateur et administrateur, Vexim, Pharnext, Symetis, Deinove, Abivax, Epygon, Kardiosis… Son rôle est large tant dans la stratégie que dans le management, la propriété intellectuelle, le développement etc. Le but des produits développés par ces PME : allonger, transformer la vie des malades, révolutionner la médecine. A noter que 80% de ces entreprises sont basées en France.

Homme d’affaires mais également bénévole

Philippe Pouletty emploie son temps libre comme bénévole dans diverses organisations. Ainsi, en 1982, il effectue une mission au Tchad avec les Médecins du Monde. Il est également membre de la Société Française d’Immunologie depuis 2005. Pendant 5 ans, il a été membre du Science Business Innovation Board, côtoyant ainsi Jean-Philippe Courtois (Président Microsoft International) et Pat Cox (ancien Président du Parlement Européen).

Grâce à son parcours, il est souvent appelé à faire partie des jurés pour divers prix d’entrepreneurs (Ecole polytechnique, Morpheus Cup 2016…). De 2001 à 2009, il est élu Président de Biotech (association française des entrepreneurs en biotechnologie). Pendant ses quatre mandats, il a défendu avec succès l’adoption de plusieurs lois visant à stimuler la recherche universitaire, l’innovation, les startups innovantes et le venture capital.

Philippe Pouletty est un homme comblé, essentiel au paysage médical et entrepreneurial. Son rôle important dans l’innovation technologique ainsi que dans le monde de l’entreprise, fait de lui un personnage incontournable dans le paysage entrepreneurial français.

Stratégies financières

Capital Risque

Innovation

Biotechnologies